Préparer la saison de reproduction

Alors que vous entreprenez une saison d’élevage, je vous donne ici quelques conseils pour préparer vos diamants mandarins aux quelques mois qui vont suivre.
Nos oiseaux sont certes faciles à faire reproduire mais ce sont peut-être des détails qui vont inciter les couples récalcitrants à se reproduire ou à produire plus d’œufs fécondés. Cet article n’a pas la prétention de donner La méthode pour préparer ses diamants mandarins à une saison de reproduction mais tout simplement informer sur une organisation possible en vue d’une saison de reproduction optimale. C’est celle que je mets en place.

La sélection de reproducteurs s’est faite à la fin de l’été. Le choix des accouplements est bien entendu primordial, et toujours choisi en fonction des qualités à améliorer et défauts à corriger par rapport aux diamants mandarins recherchés, tout en essayant de respecter au mieux la « règle » d’accouplements chimmel sur intensif et vice versa. Il faudra prendre le temps nécessaire pour constituer les couples d’élevage ; beaucoup de critère doivent être pris en compte en fonction de ses objectifs (oiseaux d’exposition, oiseaux de travail, oiseaux porteurs, …). Il est arrivé que de très bons sujets ne soient pas accouplés faute d’avoir trouvé le partenaire idéal. Mieux vaux être patient que d’accoupler pour faire « du nombre ». Qualité primera toujours sur quantité.

Couple diamant mandarin isabelle popn1

 

La première étape concerne la préparation des cages de reproduction. Chacune est soigneusement nettoyée voire désinfectée. Dans chaque cage est disposée, en plus de la mangeoire type « commodore » (ou autre modèle) et de la fontaine, un os de sèche (le calcium est indispensable à la femelle pour la fabrication des œufs)et un godet contenant grit, charbon de bois.

La lumière artificielle va être progressivement augmentée (10 minutes tous les deux jours) pour arriver à un volume journalier de 14 heures de lumière (6 h 30 – 20 h 30). L’augmentation de la lumière est à mon avis le point le plus important dans la stimulation des diamants mandarins à la reproduction. Les tubes spécifiques reproduisant au plus près le spectre de la lumière naturelle sont privilégié bien qu’il soit tout à fait possible d’utiliser des néons classiques. La température de la pièce d’élevage est maintenue à 18 degrés.
Le taux d’humidité (important pour l’éclosion des œufs) est surveillé et se situe entre 60 et 75%. Si ce taux viens à baisser à 50-60%, le bain sera donné pendant la couvaison, des trois jours précédents jusqu’à l’éclosion.

Excepté pour les diamants mandarins ayant participé à une exposition, tous viennent de passer un minimum de 2 mois en volière, les mâles étant séparés des femelles. Pour les autres, une période de repos de 2 mois minimum est respectée pour permettre aux oiseaux de retrouver une condition physique idéale avant la reproduction.
Dès lors, les mâles sont placés en batterie d'élevage une semaine (voir plus) avant les femelles (qui restent en volières). Maintenant, tous disposent de pâtée d’élevage.
Les diamants mandarins n’ont pas besoin d’être blanchis (traités préventivement aux antibiotiques). La pâtée d’élevage est humidifiée avec des graines trempées et/ou germées (j’utilise de l’alpiste et du millet jaune) et parfois enrichie d’un complément de vitamines et minéraux.
Sur certains mâles chimels (à plumes longues), les plumes autour du cloaque sont enlevées pour faciliter la fécondation de la femelle. Certains mâles trop gras (bien visible en soufflant la plume sous le ventre) passent au régime alpiste pur.

C’est donc une semaine plus tard que les femelles sont placées avec les mâles. Il faut le voir : chaque femelle est bien, très bien accueillie par le mâle qui lui a été sélectionné et choisi…
Certains éleveurs préfèrent placer les deux partenaires ensemble dans la cage d’élevage, ou encore les femelles d'abord en batterie d'élevage, c’est une question de choix. Il est vrai qu’il arrive que les mâles isolés ainsi dans la batterie soient très « chauds » et que les femelles soient littéralement harcelées dès le premier contact. Si vous disposez d'assez de cages, vous pouvez aussi préparer chaque reproducteur individuellement.
Dans la nature, la saison de reproduction correspond à la saison humide, et c’est parce que je pense que le bain stimule l’élevage que depuis 20 jours il est donné quotidiennement.

Piece d elevage pour saison de reproduction diamant mandarin1

C’est une semaine plus tard que les nids sont mis à disposition des couples (d'autres éleveurs le mettre dès le premier jour). J’utilise des nids boites extérieurs en plastique (idéaux pour le nettoyage) qui sont garnis de fibre de coco et de foin. Ils sont ainsi grossièrement aménagés. Les oiseaux ont à leur disposition des matériaux (les mêmes) pour achever la construction.
Tout est prêt pour les premières pontes. Pour les quelques couples qui ont déjà pondus dans le fond de la cage, les œufs ont étés récupérés puis seront replacés dans les nids. Dans 12-13 jours, les premiers jeunes écloront.

L’article ayant été écrit il y a une dizaine d’années, j’y apporte des précisions et modifications puisque ma préparation à la reproduction a évoluée suite aux différents tests effectués au fil des saisons. Voici ce qui a changé à la maison :
Je ne donne plus de graines germées et de pâtée sèche humidifiée. Je suis depuis quatre ans maintenant, un protocole avec des produits COMED (Marque citée sans intention de faire de la publicité. Le but est uniquement d'aider l'éleveur) mis en place avec mon pote Stéphane B . Nous avons choisi cette marque, car nous refusons toujours de blanchir ou traiter nos oiseaux, aussi des produits naturels efficaces à long terme nous semblent adaptés.
Les oiseaux sont en volières. La préparation commence par une « remise en forme » avec 15 jours de COMEDOL (une huile de santé) + WINNMIX (vitamines). Puis, pendant un mois, nous administrons l’huile FERTOL (cuillerée à soupe par kg) que nous donnons une fois tous les deux jours. Cette huile est associée au RONI pendant 15 jours. Les femelles sont mises en cage 15 jours avant les mâles. Ici, c’est le FERTIBOL qui est utilisé.
Enfin les oiseaux sont accouplés, l’administration de Fertibol continue. La pâtée est utilisée en fin de préparation, depuis 7 ans maintenant, je n’utilise plus que la Raggio Di Sole grasse « Lipo soft » avec du COMETOSE (probiotiques).
Mis à part les probiotiques, les compléments sont mélangés au mélange de graines.

Je vous souhaite à tous une grande réussite dans votre élevage !

Michel Landry, éleveur amateur de sélection.
Article publié en 2021.

 

Envoyer un commentaire à l'auteur

Dimmer pâtée Nid Accouplement reproduction élevage Humidité