Accouplement

  • Préparer la saison de reproduction

    Alors que vous entreprenez une saison d’élevage, je vous donne ici quelques conseils pour préparer vos diamants mandarins aux quelques mois qui vont suivre.
    Nos oiseaux sont certes faciles à faire reproduire mais ce sont peut-être des détails qui vont inciter les couples récalcitrants à se reproduire ou à produire plus d’œufs fécondés. Cet article n’a pas la prétention de donner La méthode pour préparer ses diamants mandarins à une saison de reproduction mais tout simplement informer sur une organisation possible en vue d’une saison de reproduction optimale. C’est celle que je mets en place.

    La sélection de reproducteurs s’est faite à la fin de l’été. Le choix des accouplements est bien entendu primordial, et toujours choisi en fonction des qualités à améliorer et défauts à corriger par rapport aux diamants mandarins recherchés, tout en essayant de respecter au mieux la « règle » d’accouplements chimmel sur intensif et vice versa. Il faudra prendre le temps nécessaire pour constituer les couples d’élevage ; beaucoup de critère doivent être pris en compte en fonction de ses objectifs (oiseaux d’exposition, oiseaux de travail, oiseaux porteurs, …). Il est arrivé que de très bons sujets ne soient pas accouplés faute d’avoir trouvé le partenaire idéal. Mieux vaux être patient que d’accoupler pour faire « du nombre ». Qualité primera toujours sur quantité.

    Couple diamant mandarin isabelle popn1

    Lire la suite

  • Le sevrage des jeunes diamants mandarins

    Les jeunes diamants mandarins ont maintenant environ trois semaines ; cherchant à échapper au manque d’espace, à l’oppressante chaleur de la couvée ou voulant tout simplement découvrir le monde, ils vont commencer à sortir du nid.
    Cette sortie n’est pas définitive, car ils y retournent encore pendant 2 à 3 jours, mais de moins en moins souvent. Parfois, quand les jeunes commencent à grandir, l’un d’eux se met à voler hors du nid quelques jours avant la date de sortie prévue, vous pouvez le laisser hors du nid si les conditions le permettent, les parents continueront à s’en occuper. Si vous devez le remettre dans le nid, posez le doucement de préférence en soirée et gardez votre main devant le trou d’envol, jusqu'à ce que tous les jeunes aient retrouvés leur calme.
    Un matin lorsque tous les jeunes seront sortis, on ôtera le nid pour le nettoyer avant une nouvelle ponte ou en prévision de la saison de reproduction suivante. Le nid sera remis lorsque les jeunes seront sevrés et donc séparés de leurs parents.

    Il est fréquent que les parents entament une nouvelle pondaison avant la fin de sevrage des jeunes. Il n’y a pas de règles établies sur la question : Parfois les parents entament la couvaison tout en s’occupant des jeunes sortis du nid, parfois ils vont plumer les jeunes et cesseront de s’en occuper. À l’éleveur d’être attentif dans ses observations. À la maison, je préfère retirer les œufs pondus à même le sol pour les donner à un autre couple ou pour les redonner au couple après le sevrage lorsque le timing le permet.

    La période de sevrage correspond à la période ou le jeune oiseau va apprendre à se nourrir seul et ainsi acquérir son autonomie. C’est donc une période délicate où il va être important d’observer les oiseaux pour ne pas faire l’erreur de séparer trop tôt un jeune de ses parents. Généralement un jeune diamant mandarin va être sevré autour de 35 jours de vie. Encore une fois, l’observation est de rigueur ; et inutile de prendre des risques, c’est une question de quelques jours.

    Le sevrage des diamant mandarin3

    Les jeunes oisillons ont été nourris par leurs parents qui ont régurgités les graines et/ou la pâtée qui est distribuée quotidiennement à cette période. Désormais ils leur faut apprendre à décortiquer les graines et à les manger seuls. Plus vite les oisillons seront autonomes, plus vite ils seront sevrés.
    Les parents réduisent d’eux même la régurgitation de la pâtée.
    Mais si les jeunes en éprouvent le besoin ils iront en chercher seul c’est une nourriture facile d’accès qui leur servira de transition. Par ailleurs, certains éleveurs mettent à disposition des jeunes oiseaux des graines germées : Ces graines « molles » sont facile à décortiquer et à ingérer. Pour ma part, dès la sortie du nid, les oiseaux ont à disposition permanente du millet en grappe (rouge et jaune que j’alterne chaque jour).

    Lire la suite

  • Comment créer une souche suivant ses objectifs

    1. Définir ses objectifs

    Tout d'abord, il faut selon moi cibler et cerner ses objectifs : Choix de ou des mutations à sélectionner, études des caractéristiques de ou des mutation(s) choisie(s), connaissance du type de transmission génétique, se créer un réseau d'éleveur susceptible de travailler sur des objectifs similaires pour avoir des sujets de départs. Les éleveurs devront avoir confiance en votre projet et votre perspicacité. Ils seront également soucieux du devenir de leurs oiseaux cédés.
    Conditions indispensables pour ensuite commencer la construction d'une souche et débuter une sélection afin de tendre vers vos objectifs définis comme tout projet.

    Enfin, définissez votre idée de l'oiseau que vous souhaitez obtenir. Sans oublier les caractéristiques de la mutation ou combinaison dans laquelle ou lesquelles vous vous projetez.

    2. Conseils pour débuter

    Choisissez les diamants mandarins de départ avec le moins de défauts possibles. Assurez-vous surtout de ne pas commencer avec des oiseaux ayant un génotype incertain.
    Exemple : Si vous avez comme projet de construire une souche de gris, vérifiez s'ils ne seraient pas porteur de mutation à hérédité récessive (comme poitrine noire, joues noires).

    Questionnez l'éleveur vous cédant vos premiers spécimens, demandez à voir les parents pour être mieux fixé. Observez les différentes qualités et points à améliorer de chacun en ayant en tête le diamant mandarin que vous souhaitez atteindre.
    Observez l’harmonie et l'ensemble des oiseaux de l’éleveur, une homogénéité vous fera apparaître un bon travail de l’éleveur.

    3. Qu'est-ce qu'une souche

    Il faut se représenter la souche d'un arbre, son tronc et ses branches. Composés d'ascendants, de descendants, sœurs, frères, etc. Différentes méthodes existent selon le type de transmission génétique de la mutation ou combinaison élevé pour faire progresser une souche.

    Comment creer une souche suivant ses objectifs

    Lire la suite