Eleveur

  • Sélectionner l'aptitude à élever !

    Revoyons tout d'abord la valeur du mot "Élever" :

    - Procurer les soins nécessaires au développement de quelqu'un, d'un animal, de sa naissance à un certain point d'accomplissement : Élever son petit.
    - Nourrir, entretenir son existence jusqu’à ce qu’il ait acquis une certaine force.  
    - Nourrir et protéger des animaux ou des plantes pour favoriser leur développement.

    Le diamant mandarin est naturellement un formidable éleveur. La ponte, la couvaison et le nourrissage se passe sans problème. Le couple (La femelle comme le mâle) y mettent de l'entrain, sont complétement affairés à l'élevage de leur nichée.
    En anecdote, je me souviendrais toujours d'un père qui après la perte de la mère, avait tout donné pour finir d'élever leur progéniture. J'ai l'image de ce mâle dévoué qui n'en pouvait plus, qui vaciller en fin de journée devant moi, mais continuer sans relâche à nourrir ses jeunes jusqu'au sevrage. Je lui ai apporté tous les soins possible pour le soutenir durant cette période.

    2 jeunes gris et leur pere 2

    Lire la suite

  • Le sevrage des jeunes diamants mandarins

    Les jeunes diamants mandarins ont maintenant environ trois semaines ; cherchant à échapper au manque d’espace, à l’oppressante chaleur de la couvée ou voulant tout simplement découvrir le monde, ils vont commencer à sortir du nid.
    Cette sortie n’est pas définitive, car ils y retournent encore pendant 2 à 3 jours, mais de moins en moins souvent. Parfois, quand les jeunes commencent à grandir, l’un d’eux se met à voler hors du nid quelques jours avant la date de sortie prévue, vous pouvez le laisser hors du nid si les conditions le permettent, les parents continueront à s’en occuper. Si vous devez le remettre dans le nid, posez le doucement de préférence en soirée et gardez votre main devant le trou d’envol, jusqu'à ce que tous les jeunes aient retrouvés leur calme.
    Un matin lorsque tous les jeunes seront sortis, on ôtera le nid pour le nettoyer avant une nouvelle ponte ou en prévision de la saison de reproduction suivante. Le nid sera remis lorsque les jeunes seront sevrés et donc séparés de leurs parents.

    Il est fréquent que les parents entament une nouvelle pondaison avant la fin de sevrage des jeunes. Il n’y a pas de règles établies sur la question : Parfois les parents entament la couvaison tout en s’occupant des jeunes sortis du nid, parfois ils vont plumer les jeunes et cesseront de s’en occuper. À l’éleveur d’être attentif dans ses observations. À la maison, je préfère retirer les œufs pondus à même le sol pour les donner à un autre couple ou pour les redonner au couple après le sevrage lorsque le timing le permet.

    La période de sevrage correspond à la période ou le jeune oiseau va apprendre à se nourrir seul et ainsi acquérir son autonomie. C’est donc une période délicate où il va être important d’observer les oiseaux pour ne pas faire l’erreur de séparer trop tôt un jeune de ses parents. Généralement un jeune diamant mandarin va être sevré autour de 35 jours de vie. Encore une fois, l’observation est de rigueur ; et inutile de prendre des risques, c’est une question de quelques jours.

    Le sevrage des diamant mandarin3

    Les jeunes oisillons ont été nourris par leurs parents qui ont régurgités les graines et/ou la pâtée qui est distribuée quotidiennement à cette période. Désormais ils leur faut apprendre à décortiquer les graines et à les manger seuls. Plus vite les oisillons seront autonomes, plus vite ils seront sevrés.
    Les parents réduisent d’eux même la régurgitation de la pâtée.
    Mais si les jeunes en éprouvent le besoin ils iront en chercher seul c’est une nourriture facile d’accès qui leur servira de transition. Par ailleurs, certains éleveurs mettent à disposition des jeunes oiseaux des graines germées : Ces graines « molles » sont facile à décortiquer et à ingérer. Pour ma part, dès la sortie du nid, les oiseaux ont à disposition permanente du millet en grappe (rouge et jaune que j’alterne chaque jour).

    Lire la suite

  • Une journée d'éleveur de diamant mandarin

    J'ai choisi de décrire cette journée du 15 octobre 2020 car elle n'est pas comme les autres.
    En effet elle marque le début de l'élevage avec les premières naissances de diamants mandarins gris de la saison de reproduction 2020-2021 !

    Naissance diamant mandarin

    Huit couples de gris mis en accouplement depuis le 26 septembre de cette année.
    Aujourd'hui, 3 couples ont eu des naissances, 2 couples couvent leurs œufs fécondés et 3 autres doivent re-pondre après une ponte "blanche". La majorité des reproducteurs de cette année sont des primipares, je ne leurs tiens pas rigueur de ce faux départ qui peut se transformer en excellente saison. Pour peu que j'observe bien le comportement de ces jeunes futurs parents (les plus jeunes ont 11 mois environ).

    Lire la suite

  • L'état d'esprit d'un éléveur

    À travers plusieurs supports, nous lisons parfois des affirmations ou l'établissement de ce que l'on pourrait appeler des"recettes de cuisine" concernant l'élevage de nos diamants mandarins.
    Je pense que d'ordre général celles-ci peuvent nous induire en erreur et même empêcher de réellement avancer. C'est donc toujours dommage de vouloir figer de cette façon certaines règles sans fondement et esprit constructif.

    Quel est l'état d'esprit d'un véritable éleveur, digne de ce nom !?

    Nous avons une belle passion, c'est souvent ce que l'on me dit quand je la présente chez des amis néophytes.
    Elle prend beaucoup de temps, d'investissement parfois sur notre vie.. Si l'on veut de beaux résultats en élevage. Nous avons chacun une vision parfois différente de l'oiseau auquel on cherche à aboutir au travers notre patience et persévérance qui peut parfois se compter en année.

    Une passion où il n'y pas de recettes toutes faite tant il y a de paramètres. Faisant de l'expérience, de l'observation des éleveurs le socle principal.
    On sera d'accord pour dire que cela se passe avant tout dans la pièce d'élevage, devant les oiseaux et que les résultats ne se font pas façon fast-food ! Impatient ou adepte de "Je veux/j'ai" s'abstenir.

    Etat d esprit d un eleveur de diamant mandarin1

    Un éleveur, un vrai.. Avec une grande patience et cultivant l'humilité, sera en général discret et évitera le plus souvent d'affirmer sachant que la génétique, la sélection possède d'innombrables facettes et qu'il y a toujours à en apprendre.

    Lire la suite

  • Origine de ma passion pour l'élevage des diamants mandarins

    Bienvenue,

    Ma passion de l'élevage des oiseaux m'a été transmise de père en fils. En effet mon grand-père, d'origine italienne, aimait élever des pigeons et canaris pour son plaisir. Ses enfants : Mon père et mes oncles ont ou élèvent aussi des oiseaux (pigeons, becs droits, canaris, crochus).
    Plus tard, un de mes oncle m'a envoyé une photo (ci-dessous) de 1970 où l'on voit mon arrière-grand-père et grand-père fiers devant leur pigeonnier. Pigeonnier qui avait été construit sur le terrain de la maison où je suis né.

    Grand pere 1970 2

    J'ai passé mon enfance à Coulogne, petite ville connue pour ses nombreux élevages de pigeons, les "Colombophiles Coulonneux". Après donc une jeunesse "baignée" dans l'élevage d'oiseaux en tout genre, je découvre à 12 ans les différentes couleurs des diamants mandarins dans les livres. Un peu plus tard vers 14 ans, j'ai la chance de rencontrer près de chez moi un éleveur de diamant mandarin connu pour ses multiples titres de champions du monde en exposition. Il m'a appris les bases de la génétique, donné mon premier diamant mandarin d'exposition, etc. Ce qui m'a motivé à aller plus loin !

    Je m'émerveille toujours devant la naissance des oisillons, ce qui représente la vie… J'aime aussi tout ce que m'enseigne cette passion : La patience et l'humilité. Qualités qui me semblent indéniables pour progresser dans la sélection de souches.

    Lire la suite