récessive

  • La mutation poitrine orange dans les couleurs classiques

    Puisque nous allons discuter du diamant mandarin poitrine orange (PO) dans cet article, il est certes intéressant de s’attarder d’abord un peu sur l’histoire de cette mutation.
    La mutation poitrine orange (PO) est supposée avoir vu le jour en Belgique. J’écris consciemment "supposée", car le premier poitrine orange (PO) fût en fait trouvé chez un marchand d’oiseaux. Dans la littérature néerlandaise en particulier, bien avant la découverte du premier poitrine orange (PO) en Belgique, des diamants mandarins y furent décrits présentant des caractéristiques que nous pouvons attribuer maintenant à des porteurs de poitrine orange (PO).
    Ce dont nous sommes certains en tout cas, c’est que l’honneur de la découverte de la poitrine orange (PO) revient à un certain Monsieur De C. qui en 1978 remarqua un mâle gris assez spécial dans un commerce. Ce mâle disposait d’une barre de poitrine orange alors que normalement elle aurait dû être noire. Monsieur DE C. acheta cet exemplaire, mais à l’élevage il ne sortit rien de ce qu’il avait espéré. Fin 1978, Paul CH., président du BZC à cette époque, acquerra ce mâle. Il y eut des bonnes et des mauvaises surprises avec ce sujet, car ce mâle ne vécut malheureusement pas très longtemps. Heureusement Paul CH. avait pu en obtenir quelques jeunes auparavant. La poitrine orange (PO) est d’hérédité récessive autosomale par rapport à la forme sauvage. Le facteur orange doit donc être doublement présent pour devenir visible. Il croisa donc des jeunes entre eux et en sortit assez rapidement les premiers poitrine orange (PO).

    Déjà le premier éleveur de poitrine orange (PO) commit l’erreur de ne pas combiner et développer le poitrine orange (PO) avec des couleurs classiques (gris, brun, dos pâle, masqué) mais il se rua directement sur la combinaison de la poitrine orange avec le poitrine noire (PN) et d’autres mutations. Dès cet instant, le rêve de tout éleveur de poitrine orange était né à savoir d’aboutir à un diamant mandarin entièrement orange.
    De par le fait d’avoir brûlé l’étape de l’élevage dans les couleurs classiques, la question suivante demeura :

    Certaines caractéristiques spécifiques que nous observons dans nos poitrine orange classiques, sont-elles seulement des dérivées gênantes de la présence de la mutation poitrine noire (PN) ou s’agit-il d’effets spécifiques de la mutation poitrine orange ?

    Qu’est-ce que j’entends dire par-cela ? Souvent le gris poitrine orange ou brun poitrine orange laissent apparaître des joues pas bien délimitées. De même l’on constate souvent un ourlet orangé sur les ailes. Aussi, la poitrine s’écoule fréquemment vers le haut et le ventre présente des dessins. Toutes ces caractéristiques constatées sont assez dérangeantes.

    Lire la suite

  • Logiciel de calcul génétique du diamant mandarin

    Petit logiciel pratique permettant d'avoir les probabilités des résultats d'un accouplement suivant la ou les mutations des parents respectif. Il peut être mis sur clés USB, nul besoin d'une connexion internet pour l'utiliser.

    Avant cela, il faudra évidement connaître le génotype de chaque parent. Pour vous aidez à déterminer la mutation ou combinaison de mutations à laquelle appartiennent vos diamants mandarins, vous pouvez vous reportez au : Glossaire illustré des mutations chez le diamant mandarin.
    Cela dit, je dirai que ce logiciel n'est qu'une aide. Le mieux sera toujours d'appréhender le mode de transmission de chaque mutation. Pour cela, Je vous conseille aussi pour avoir une bonne base de consulter l'article : Génétique du diamant mandarin : Mode d'emploi.
     

     

    Lire la suite

  • Application de calcul génétique du diamant mandarin

    Voici un site, aussi disponible en application, dédié au calcul de la génétique des diamants mandarins. ZebraCalc vous permet d'avoir les probabilités des résultats suivant la ou les mutations des parents respectif.

    Avant cela, il faudra évidement connaître le génotype de chaque parent. Pour vous aidez à déterminer la mutation ou combinaison de mutations à laquelle appartiennent vos diamants mandarins, vous pouvez vous reportez au : Glossaire illustré des mutations chez le diamant mandarin.
    Cela dit, je dirai que cette application n'est qu'une aide. Le mieux sera toujours d'appréhender le mode de transmission de chaque mutation. Pour cela, Je vous conseille aussi pour avoir une bonne base de consulter l'article : Génétique du diamant mandarin : Mode d'emploi.

    Lire la suite

  • Génétique du diamant mandarin : Mode d'emploi

    1. Introduction

    L’élevage et la présentation en concours des diamants mandarins a pris ces quinze dernières années un essor considérable. Pour améliorer la taille des nouvelles mutations, les éleveurs ont de plus recours aux oiseaux classiques « porteurs ».
    Certains parviennent à combiner plusieurs mutations. Tout cela a rendu indispensable la connaissance d’un minimum de génétique appliquée. C’est ce minimum que je voudrais présenter aux éleveurs débutants.
    Il ne s’agit pas d’un cours complet de génétique, mais la simple présentation de la méthode que j’utilise précédée de quelques notions élémentaires.

    2. Le diamant mandarin et ses mutations

    Un diamant mandarin possède un certain nombre de caractères visibles (taille, forme, dessins, couleur, sexe) qui constituent son phénotype. Il peut avoir, en plus d’autres caractères non exprimés (on dit qu’il est porteur).L’ensemble des caractères, exprimés ou non, s’appelle le génotype.

    Un jeune diamant mandarin est issu d’une cellule - œuf, résultat de la fusion du noyau d’un spermatozoïde du père et du noyau de l’ovule de la femelle. Le programme génétique de l’oiseau s’y trouve déjà : Une suite de divisions cellulaires et d’informations codée déclenchera (ou non) l’apparition des caractères. L’information codée est portée par des gènes situés sur de longs filaments contenus dans le noyau : Les chromosomes.
    Tous les chromosomes vont par paire : chaque chromosome a donc son homologue.

    Il existe deux catégories de chromosomes :

    - Les chromosomes sexuels :
    • XX chez le mâle
    • XY chez la femelle

    - Les chromosomes autosomes.

    Le diamant mandarin gris vivant en Australie est à l’origine de tous nos diamants mandarins d’élevage. Il possède tout un ensemble de gènes répartis dans ses chromosomes.
    Chaque fois qu’une mutation nouvelle est apparue, c’est qu’il y a eu modification d’un gène d’origine (et qu’elle s’est avérée héréditaire). Le gène d'origine et le gène muté sont situés au même endroit appelé locus sur chacun des chromosomes homologues.
    Les deux gènes sont des allèles.

    Genetique du diamant mandarin 1

    Un oiseau est pur (homozygote) quand tous ses allèles portent des informations identiques.
    Un oiseau est hétérozygote quant au moins une paire d’allèles porte des informations différentes relatives au même caractère.

    On connaît actuellement une vingtaine de mutations différentes du diamant mandarin gris.

    Lire la suite

  • Transmission génétique des caractéristiques physiques

    Si on pose lors d'une réunion d'amateurs de diamants mandarins une question sur la généalogie du masqué, du pastel, ou d'un joues noires, on est certain de recevoir la bonne réponse.
    Mais si on pose la question sur la généalogie sur le format (taille), la forme de la tête ou la longueur du bec, les réponses seront multiples et différentes.
    Certains diront intermédiaires, d'autres dominants, etc.

    Néanmoins ces caractéristiques suivent les Lois de Mendel. Beaucoup d'éleveur ne croient pas cette explication, mais elle est vraie. Il semble que les lois ne se comportent plus d'une façon stricte comme pour les mutations de couleurs. Une variation plus large au niveau du format (taille), forme de la tête, etc. semble normal.

    Law of independent assortment

    Dans la nature, on trouve chez les diamants mandarins la même variation dans le format. Et, dans le processus de domestication, cette différence dans la variation a augmenté. Nos diamants mandarins cultivés sont en moyenne deux centimètres plus larges que leurs ancêtres dans la nature.
    Dans les articles, on préconise toujours une sélection dure au niveau du format et du modèle en tenant compte des différences entre les parties comme la tête, le corps, etc.

    Mais le format et le modèle sont dirigés par la généalogie. Les formes du corps sont dirigées par des facteurs.
    La question qui se pose est : Existe-t-il une relation entre les différents facteurs qui dirige le format, le modèle, la forme de la tête et du bec ?

    Lire la suite

  • Comment reconnaître un mâle porteur de la mutation poitrine noire

    L’objectif de cet article n’est pas d'établir une règle imparable pour la reconnaissance d'un mâle gris porteur de la mutation poitrine noire. Il a plutôt pour but de réunir les indices qui pourront vous permettre de l'identifier.
    Pour ceci, chaque point de détail de la mutation est repris, selon ce que j’ai pu observer durant la sélection de ma souche de gris poitrine noire.

    Avant de commencer à analyser chaque indice possible, il me paraît important d'avoir à l'esprit que la mutation poitrine noire modifie la forme des dessins. Pour identifier un porteur de la mutation poitrine noire, je vous conseille aussi de prendre en compte l’ensemble des indices décrits dans cet article.

    Procédons et analysons le phénotype d’un gris poitrine noire de la tête vers les rectrices en comparaison avec un gris porteur de la mutation poitrine noire. Pour repérer chaque termes descriptifs utilisés, vous pouvez vous aidez de ce schéma : Termes descriptifs chez le diamant mandarin.

    1. Trait moustachial

    Poitrine noire (pn) : Le trait moustachial sera prononcé et d’un noir intense.
    Porteur poitrine noire (/pn) : Le trait moustachial pourra être plus prononcé que sur un gris, cependant cela ne constitue pour moi pas un indice suffisant.

    2. Trait de larme

    Poitrine noire (pn) : Le trait de larme disparaît (idéalement suivant le standard) ou seul un trait fin subsiste.

    1 trait de larme pn a

    Porteur poitrine noire (/pn) : Différents cas de figure selon la force d’expression de la mutation chez le porteur.

    - Le trait de larme est présent et fin :

    2 trait de larme porteur pn a

    - Le trait de larme est présent et large :

    3 trait de larme porteur pn 1 a

    - Dans certains cas le trait de larme d’un porteur de poitrine noire pourra aussi être absent. Il faudra se fier aux autres indices pour savoir s’il s’agit d’un porteur ou d’un poitrine noire à part entière.

    3. Les joues

    Poitrine noire (pn) : Le dessin des joues s’étendra vers le haut et l’arrière de la tête.

    4 extension joues pn avec fleches a 5 extension joues nuque pn a
     

    Lire la suite

  • Glossaire illustré des mutations chez le diamant mandarin

    J'ai réalisé ce glossaire pour illustrer en photos les mutations existantes chez le diamant mandarin.
    Il pourra vous aidez à identifier la ou les mutations de vos diamants mandarins.

    Précision importante : Pour identifier le génotype de votre diamant mandarin, il faudra prendre en compte qu'un diamant mandarin peut être porteur d'une mutation sans être mutant.
    Être porteur (/) d'une mutation signifie que celle-ci est présente partiellement (génétiquement parlant). Du point de vue visuel la mutation partiellement portée ne se verra pas ou seulement par quelques indices présents dans l'apparence de l'oiseau.
    Il faudra dans ce cas, avoir un œil averti pour déterminer le génotype. Parfois des accouplements de vérification seront nécessaires.
    Votre diamant mandarin peut aussi avoir plusieurs mutations, les combinaisons possibles sont nombreuses.

    Ce glossaire se base uniquement sur le phénotype (caractères visuels) et mutations simples (non combinées).

    Gris (GR)

    Le diamant mandarin gris n'est pas une mutation, il s'agit du type original (sauvage).

    Gris male Gris femelle

    1. Mutations liées aux sexes

    La femelle ne peut jamais être porteuse, elle est donc mutante ou non mutante.
    Le mâle peut être porteur de la mutation.

    Brun (Br)
     

    Lire la suite