La préparation aux concours

Le concours représente pour l’éleveur de diamants mandarins l’aboutissement de sa saison de reproduction. Ce sera la meilleure méthode pour vérifier si les nouveaux oiseaux correspondent au standard, ce sera par la même occasion une possibilité de comparer ses propres résultats avec ceux d’autres éleveurs. La progression dans son élevage passe nécessairement par la comparaison de ses oiseaux avec ceux des autres éleveurs. Les concours représentent donc LE moment privilégié qui clôture toute une année d’élevage.

La première étape pour l’éleveur concernera la sélection de ses diamants mandarins. Généralement autour du 15 juillet, les jeunes diamants mandarins sont triés : il faut bien distinguer les oiseaux d’élevage et les oiseaux d’expositions. Le diamant mandarin d’exposition est un oiseau « fini » et non un oiseau de travail : un oiseau porteur ne sera (normalement) pas jugé, une femelle ayant des rejets de joues sera sanctionnée, etc. Lorsque cela est possible, il faut prévoir de préparer des remplaçants : l’éleveur n’est pas à l’abri d’un problème de condition générale survenant juste avant le concours. Idem pour la préparation des stams (groupe de 4 oiseaux identiques), prévoir 5-6 oiseaux semble raisonnable pour palier aux éventuels imprévus.

Pour que le diamant mandarin présenté ait un plumage en parfaite condition, il ne faut pas hésiter à arracher les plumes abîmées, cassées.

Le diamant mandarin en preparation concours photo 2

 

Dès lors, chaque sujet passe « au crible » et se voit arracher les plumes qui ne sont pas en parfait état. Il faut compter environ 6 semaines pour que les plumes repoussent. C’est entre autre pour cette raison que les oiseaux devront être préparés à partir de la fin du mois de juillet si vous envisagez présenter un diamant mandarin pour un concours se déroulant début septembre.

Sélectionner les diamants mandarins pour les concours, cela sous-entends connaître parfaitement les standards de la mutation élevée et ne pas faire l’erreur de sous estimer telle ou telle qualité que l’oiseau doit posséder.
Beaucoup d’éleveurs misent sur la taille, c’est souvent au détriment de la couleur, la forme. Un diamant mandarin est jugé sur les critères suivants : la taille oui, mais aussi la forme, le maintien, la condition générale, la qualité du plumage, la couleur et le dessin.

D’un point de vue Général, voici le descriptif du diamant mandarin tel qu’il doit se présenter en concours :

- Le diamant mandarin mesure 11,5 cm.(mesure entre le bout du bec et la queue) (ici il y a déjà de grandes différences selon la mutation présentée, un diamant mandarin agate sera en général plus court qu’un gris classique par exemple)
- Le diamant mandarin se présente fièrement sur son perchoir, les plumes brillantes et non ébouriffées
- les lignes du diamant mandarin sont harmonieuses (pas de cassure entre la poitrine et le ventre, pas de queue tombante, etc.)
- Aucun défaut morphologique tel que des plumes abîmées ou manquantes, un ongle manquant, une quelconque malformation
- Le bec et les ongles sont brillants sans éraflures
- La tête est large et ronde (pas de tête plate ou pincées avec un bec trop long)

Voici le détail de la répartition des points sur 100 d'une feuille de jugement (source O.M.J. 2017) :

 Type et structure  30 points
 Couleur  20 points
 Dessins  20 points
 Plumage  10 points
 Attitude et maintien  10 points
 Condition  10 points


Petit rappel, le total est sur 100 et pour les jugements en France :

En individuel :
Champion : 90 pts minimum
2e et 3e : 89 pts minimum
En stam :
Champion : 360 pts minimum
2e : 358 pts minimum
3e : 356 pts minimum

Au Mondial, les oiseaux classés sont notés (règles susceptibles d'être révisées) :

90 pts minimum pour la médaille de bronze
360 pts minimum en stam pour la médaille de bronze

Préparer les diamants mandarins pour le concours, c’est également les préparer à passer quelques jours en cage de concours et à être déplacés, observés, jugés. Ce changement d’environnement va s’accompagner de stress, ce qui signifie une forte probabilité que l’oiseau se présente mal aux yeux des juges : plumes ébouriffées, oiseau hyperactif dans sa cage, et un risque supplémentaire qu’il s’abîme.

Pour les personnes qui comme moi élèvent les diamants mandarins en batterie et laissent les jeunes se développer en volière, l’apprentissage progressif pourra se dérouler ainsi :
Six semaines avant le concours, en fait au même moment où les plumes abîmées sont retirées, les oiseaux sont déplacés de la volière vers des batteries de 120 cm. À raison de trois ou Quatre diamants mandarins par batterie.

Le diamant mandarin en preparation concours photo 3
Les diamants mandarins en volière

Le diamant mandarin en preparation concours photo 4
Les diamants mandarins en batterie de 120, ici des femelles black face poitrine noire

Trois semaines avant le concours, cet espace est ramené à 40 cm par diamant mandarin. Un espace par oiseau. À partir de ce moment, le bain est proposé quotidiennement. Enfin, une semaine avant le concours, chaque oiseau est placé en cage de concours.

Le diamant mandarin en preparation concours photo 5
La fin de la préparation, en cages de concours

Quelques trucs et astuces :

- Plutôt que de baigner les oiseaux, certains éleveurs pulvérisent les oiseaux avec de l’eau additionnée de produit lavant pour bébé
- Il existe également des additifs pour l'eau de bain qui aident à donner un plumage brillant
- Quand l’oiseau est en cage de concours, déplacer la cage quotidiennement pour habituer l’oiseau à être déplacé
- Lorsque cela est possible, inscrire le diamant mandarin dans sa propre cage pour éviter qu’il soit manipulé
- Entraîner le diamant mandarin à se déplacer d’un barreau à l’autre de sa cage de concours (à l’aide d’un stylo ou d’une baguette style antenne radio), pour habituer l’oiseau aux gestes effectués par le juge. Oui, cela prend du temps si l’on présente plus de 10 oiseaux, mais comme on dit, quand on aime on ne compte pas…

Pour conclure sur la préparation des diamants mandarins aux concours, voici les points qui me semblent important de prendre en compte :

- Distinguer les diamants mandarins de travail des diamants mandarins d’exposition
- Connaître la mutation élevée et présentée
- Habituer progressivement les oiseaux aux cages de concours
- Prendre le temps de préparer son diamant mandarin à une condition générale optimale pour son jugement à venir

 

Le diamant mandarin en preparation concours photo1

En espérant vous avoir quelque peu motivé pour présenter vos diamants mandarins dans les concours, j'espère vous retrouver bientôt dans les expositions.

 

Michel Landry, éleveur amateur de sélection.
Article publié en 2021.

 

Envoyer un commentaire à l'auteur

Concours standard