L'aventure du diamant mandarin joues blanches

1. Introduction

Avant tout, je tiens à remercier les personnes avec lesquelles je travaille à l'évolution des diamants mandarins joues blanches au cours de ces dernières années.
Ce texte ne raconte donc pas seulement mes expériences mais aussi leurs expériences. Merci à Paul Chabot, Jan Van Looy et Wessel Vermeulen. Lorsque par la suite j’utiliserai le terme « je », vous devez comprendre « nous ». Nous ne sommes pas d’accord sur tous les détails. Heureusement, car ainsi nous pouvons en discuter. Et nous continuons à nous encourager mutuellement au sujet des résultats à améliorer et des conclusions à apporter.
Chez nos diamants mandarins, chacun connait le joues et le joues noires. Chez ces deux mutations, les mâles et les femelles ont les joues colorées. Nous avons maintenant aussi le joues blanches. Nous avons donc des joues blanches, brunes et noires.

Diamant mandarin joues blanches 11

2. Historique

La première fois qu’un diamant mandarin joues blanches est apparu, c’était lorsque Jacques Vanduren se demanda s’il avait élevé une nouvelle mutation. Certains de ses oiseaux ont pu être admirés dans les expositions du B.Z.C. (Club Belges des diamants mandarins).
Jacques a aussi écrit un article à ce sujet dans notre revue, illustré de photos de détails. C’était fin des années 90 du siècle précédent. Jacques a eu la malchance de perdre son élevage et finalement le diamant mandarin joues blanches a disparu. Il avait pourtant même cédé des oiseaux à d’autres amateurs afin d’éviter le risque de disparition. Mais ces autres amateurs n’ont pas pu construire une souche. Résultat : le joues blanches est retourné à la case départ.
Voici quelques années, le président fondateur du B.Z.C., Paul Chabot, découvrit un diamant mandarin ‘spécial’. Paul Chabot est celui qui, en son temps, a fait les premiers pas avec un mâle de la mutation poitrine orange. Il avait donc de l’expérience dans la construction d’une souche ‘spéciale’.
Cet oiseau avait aussi du noir dans les joues, c’est pourquoi Paul est parti à la recherche de partenaire joues noires pour ce diamant mandarin. Sa pleine conscience des choses fut la bonne pour les joues blanches. Car il éleva directement des joues blanches !
C’est pourquoi il décida que le facteur joue blanche était dominant. Mais Paul utilisa aussi d’autres diamants mandarins que les joues noires gris. Lorsque Jan et moi sommes allés interviewer Paul, nous avons vu des Joues Blanches combinés au masqué, à la mutation poitrine noire et même au huppé. Paul nous expliqua qu’il avait eu beaucoup de décès parmi ses oiseaux, il connaissait l’expérience de Jacques et il pariait sur un facteur létal chez les joues blanches.
Paul nous donnât un diamant mandarin joues blanches à chacun parce qu’il avait peur que la saison d’élevage suivante fut désastreuse. Son secret espoir était que nous l’aidions. Ensuite, il est apparu que la santé de ses oiseaux était la cause de ses problèmes croissants. Donc nous avons pu éliminer le facteur létal de notre raisonnement.
À Dordrecht Paul rencontra Wessel Vermeulen lequel avait aussi des diamants mandarins avec des joues partiellement blanches. Wessel a même élevé des diamants mandarins ayant trois couleurs dans les joues. Elles présentent du blanc (le trait de larme est absent), ensuite vient du noir et du marron normal dans l’arc postérieur des joues.

Diamant mandarin joues blanches 12 Diamant mandarin joues blanches 13

Entretemps, Jan et moi avons commencé l’élevage avec nos joues blanches. Notre objectif était de comprendre l’hérédité du joues blanches.
Lorsque Jan et moi avons commencé l’élevage, beaucoup nous ont dit qu’ils pensaient que c’était une combinaison. Certains pensaient à la mutation poitrine noire, d’autres à la combinaison poitrine noire joues noires. Plusieurs avaient déjà vus des traces de joues blanches. Et en effet, on ne parlait pas du joues blanches seulement chez nous. Internet, nous le savons, établit des contacts dans le monde entier. Je sais que dans d’autres pays on parle de joues blanches: Israël, Italie, France.
Regardons le joues blanches plus en profondeur. Ce qui est important : nous faisons une distinction entre les combinaisons de joues blanches avec joues noires et les sans joues noires. Cette distinction sera un peu le fil rouge de ce récit.
 

3. Est-ce une nouvelle mutation ?

Je ne peux que vous donner l’opinion des éleveurs précités: c’est une mutation. Donc, un OUI retentissant et unanime !
Toutes nos expériences et résultats pointent dans cette direction avec un oui. Ce qui n’est pas encore totalement défini, c’est ce que cette mutation sera finalement. Mais cela fut de même pour d’autres mutations du monde des diamants mandarins.
En ce qui concerne l’élevage, nous nous sommes concentrés sur la construction d’une base sur laquelle nous pouvions mettre en place des contrôles ciblés. Chez une mutation normale, comme les poitrine noire, poitrine orange, poitrine blanche, etc, on élève des porteurs et on les recroisent avec les parents afin de retourner à la mutation de départ.
Chez le joues blanches, les règles héréditaires ne sont pas encore connues. Donc le but a été d’élever autant de jeunes que possible et de faire autant d’accouplements que possible. Ceci afin de savoir si la mutation était à caractère récessif, dominante ou liée au sexe ou autosomale, couplée à un autre facteur connu ou non. Le but était aussi de savoir comment les caractéristiques et éventuellement les caractéristiques de porteurs se transmettent. Nous avons aussi dû nous assurer de ne pas perdre le facteur joues blanches au cas où ’il s’agirait d’un facteur récessif. Et nous avons élevé des porteurs. Afin de maximaliser l’interprétation des résultats (lisez jeunes). J’ai élevé la même année avec des jeunes du premier tour. La conséquence est que nous avons pu disposer d’une base solide chez plusieurs éleveurs et nous pouvons déjà en tirer des conclusions. Jan, Wessel et moi sommes convaincus que la mutation joues blanches est récessive, Paul reste convaincu que c’est dominant par rapport au joues noires. Nous expliquerons cela d’une autre manière plus loin.

Diamant mandarin joues blanches 16 Diamant mandarin joues blanches 17

Le point sur lequel nous avons eu le plus de discussions est l’aspect de la mutation.
Et c’est assez logique : l’accent a été mis sur la manière dont la mutation fonctionne, pas sur comment elle se « présente ». Par conséquent, je le répète : ce récit montre les résultats connus à ce jour. Et nous sommes convaincus que le joues blanches traverse encore une évolution majeure. Je répète aussi que nous devrions être heureux que Paul Chabot soit venu avec l’idée d’immédiatement mettre en place des accouplements avec le joues noires. Parce qu’il n’avait pas assez de joues noires gris sous la main, il a utilisé des masqué joues noires, poitrine noire, huppé... Lors de l’interprétation des résultats, nous devions tenir compte de l’influence de ces facteurs. Il est parfois difficile de détecter les caractéristiques de joues blanches dans les combinaisons.
Revenons à l’interprétation des résultats. Sur les 90 jeunes obtenus, j’ai environ 7 femelles joues blanches. J’avais quelques femelles pures joues blanches. Pourquoi aucun mâle ? Pas parce que comme vous le pensez il s’agit d’une mutation liée au sexe, mais parce que je mets la barre très haute pour le résultat final. Je voulais que les mâles joues blanches, en combinaison avec le joues noires présentent aussi une joue complétement blanche et sans reste (boucle) noire dans la joue. Je considérais ces derniers comme étant des porteurs.
Par la suite, en élevant des joues blanches sans le facteur joues noires, j’ai changé d’avis. Je suis maintenant d’accord pour qu’il reste un reste de noir dans la joue. Je continue cependant de rêver d’un mâle joues blanches - joues noires avec des joues totalement blanches. Les résultats d’élevage indiquent une transmission récessive. Nous allons voir maintenant ce que la mutation provoque.

Dans le passé, l’accent a été mis, comme le nom l’indique, sur la couleur de la joue ; ce n’est pas le seul changement. Mais la modification de la joue est la modification qui vient de donner le nom actuel : ‘Joues Blanches’. Nous faisons à partir d’ici une distinction entre le joues blanches avec ou sans joues noires.

Changement chez un joues blanches qui est aussi joues noires : Le trait de larme manque chez le mâle et chez la femelle, les flancs disparaissent, les flancs sont blancs chez le mâle et la femelle. Chez le mâle, il reste encore un peu de noir, mais c’est minimal. Ce n’est pas un dessin de points blancs sur fond noir. Les points sont devenus vagues juste avant la fin des petites plumes. Ces vagues, ondulations, se trouvent dans le sens transversal. Chez le mâle : plus la joue est blanche, plus le flanc est blanc.
Par conséquent, je pense que nous pouvons élever des mâles avec des joues et des flancs entièrement blancs. La joue est blanche aussi bien pour le mâle que la femelle. Gardez à l’esprit que pour l’instant chez le mâle un arc noir demeure à l’arrière de la joue.
La barre de poitrine et le dessin zébré du mâle sont aussi influencés. Je suis d’avis que les zébrures continuent vers le ventre et la barre de poitrine dépasse, en particulier sur les côtés. C’est ce que je prévois actuellement. Serait-ce une cible pour l’élevage ? Ainsi que la blancheur de la joue ? Je peux donc dire : plus les joues sont blanches, plus claire est le dessin zébré. Le motif ondulé des flancs peut être perçu comme une rampe vers les zébrures de la poitrine.
À côté de cela certaines choses ne sont pas modifiées par la mutation : le pantalon reste blanc, le trait de bec reste présent, les blocs de queue restent intacts et la couleur n’est pas affectée. Cela vaut pour toutes les mutations combinées avec les joues blanches. Selon moi le joues blanches sera associé avec toutes les mutations existantes. Que cela donne un bel oiseau dans toutes les mutations est une autre affaire.
Changements chez le joues blanches qui n’est pas joues noires :  Le trait de larme manque chez le mâle et chez la femelle. La zone parotide élargie possède la même couleur que le ventre. Le dessin des flancs est modifié en un motif d’ondes déjà mentionné ou motif zébré. Chez la femelle le flanc a la même couleur que le ventre. La couleur de la joue est conservée. La barre de poitrine: ici j’ai remarqué une augmentation du motif zébré comme indiqué ci-dessus. Les caractéristiques naturelles restent inchangées ici.

Diamant mandarin joues blanches 18 Diamant mandarin joues blanches 19

Vous voyez qu’il y a effectivement encore beaucoup de tests à effectuer. Le joues blanches va passer par toute une évolution avant de voir ses caractéristiques fixées.
Mais le face noire (black-face) a aussi vécu cette évolution. Et remarquez que le standard du face noire (black-face) mentionne que la barre de poitrine doit s’écouler au moins de 15 mm. Regardez dans nos shows: avec un tel face noire (black-face) vous n’obtenez plus aucun pointage décent.
Je résume : La combinaison joues blanches avec le joues noires rend les joues et les flancs du mâle et de la femelle blancs. Jacques Vanduren a écrit que ce fut probablement une mutation de dessins. Je crois qu’il avait raison. Les dessins sont les composantes qui sont affectées par la mutation. Wessel a élevé des mâles avec une sorte de motif ourlé (motif ondulé) dans les joues. La barre de poitrine reste inchangée par rapport à la normale.
Wessel pose la question suivante : le poitrine blanche est-il un joues blanches ? Le poitrine blanche présente des flancs normaux avec des points. La réponse est donc: NON !

Diamant mandarin joues blanches 20

Photo : Joues blanches gris porteur joues noires, remarque la forme d’ondulation vague dans les flancs  

4. Image idéale des joues blanches

Pour ce faire nous devons distinguer joues blanches et joues blanches combiné avec le joues noires.
Les autres mutations modifient aussi le standard si la mutation est combinée au joues noires. Les combinaisons avec le joues noires sont à mon avis joues blanches avec des joues pleinement blanches. Le trait de larme doit manquer pour créer cette image complète. Nous avons souvent de telles femelles aux joues bien pleines, sans larme et avec des flancs complétement blancs.
Demeure la question de la barre de poitrine et du dessin zébré. Le verdict final apportera les résultats. L’image idéale sans joues noires se ‘limite’ à la disparition du trait de larme et la présence du patron ondulé des flancs. La joue et la couleur de joue restent intactes. La zone parotide reçoit la couleur du ventre. Ici aussi demeure la question de la barre de poitrine et des zébrures. La pratique nous montrera dans les deux cas où se situe la frontière. Et la pratique fera également en sorte que le joues blanches devienne un ajout dans la gamme des mutations chez notre diamant mandarin.

Diamant mandarin joues blanches 1 Diamant mandarin joues blanches 2

Diamant mandarin joues blanches 3

Porteurs lors des tests d’élevage, j’ai parlé de : joues blanches partiel, joues blanches et normaux. Ce sont des tests de travail pour savoir si la mutation est dominante ou non. Les résultats ont montré que nous ne parlons pas vraiment de facteur dominant. Un joues blanches accouplé à un normal ou à un joues noires n’a pas donné le ratio de jeunes dont nous nous attentions avec un facteur dominant. Le joues blanches se transmet en fait d’une manière récessive. Ce que nous pouvons déduire de la combinaison avec le joues noires est que le joues blanches fait disparaitre le noir des flancs et des joues. Le joues blanches contrecarre l’expression du noir. Lorsque nous parlons d’un facteur récessif, nous arrivons automatiquement à parler de porteurs de ce facteur.

5. Comment les reconnaitre ? Que pouvons-nous déduire de nos résultats ?

Le joues blanches fait disparaitre les traits de larmes. Dans les flancs, nous voyons un motif ondulé. Chez les porteurs, nous pouvons nous concentrer sur les dessins. Une difficulté supplémentaire est que le joues blanches a besoin d’eumélanine pour se démarquer très clairement : plus l’oiseau possède d’eumélanine à la base, plus clairement on remarque son absence. Les caractéristiques «porteur» supportent aussi cette disparition ou disparition partielle du noir dans les dessins, et cela est plus aisé à détecter en combinaison avec le joues noires.
Que voyons-nous alors chez les porteurs joues noires et porteur joues blanches ? Pour les porteurs joues noires, nous devons rechercher une augmentation du noir et chez les porteurs joues blanches la disparition du noir.
Donc, reconnaitre des porteurs joues blanches n’est pas simple. Cependant, je pense que la nature nous a donné un petit coup de pouce. À partir d’oiseaux que j’ai élevés, j’ai essayé d’accoupler ensemble deux oiseaux porteurs. J’ai découvert ceci : Certains mâles présentent un dessin ondulé dans les flancs ; ce dessin ondulé (type zébré) peut même s’étendre sur tout le flanc. J’ai décrit ce dessin comme une bande blanche transversale à la fin de la plume. Les points blancs deviennent de petites vagues blanches. Cette forme d’ondulation est présente à la fois chez les joues noires que chez les normaux. Ce n’est pas le même dessin que chez le poitrine noire où le point blanc est allongé sur la plume. Ces mâles sont porteurs joues blanches.
Cette forme d’ondulation se retrouve aussi dans les flancs chez certaines femelles. Tel que chez la femelle poitrine orange, cette forme n’est pas clairement visible. Cette forme d’ondulation se retrouve aussi chez les femelles grises. Ces femelles sont porteuses joues blanches.
Chez les joues noires (mâle et femelle) vous voyez la joue disparaitre. Habituellement, la disparation commence du côté du trait de larme. Le reste de la joue peut aussi être affectée : zones plus claires, fines lignes foncées sur fond gris clair. Ceux-ci sont porteurs.
Je me pose des questions au sujet du trait de larme. Lorsque j’ai accouplé un partenaire joues noires ayant un trait de larme avec un oiseau porteur joues blanches, alors je n’ai jamais élevé de joues blanches.

Diamant mandarin joues blanches 4

Photo : détail de la tête d’un mâle porteur joues blanches brun (porteur poitrine noire)

Diamant mandarin joues blanches 5 Diamant mandarin joues blanches 6

Diamant mandarin joues blanches 7

Photos : porteur joues blanches en gris, brun et masqué

Actuellement, les porteurs sont plus facilement décelables chez les mâles que chez les femelles. Cela provient du fait que nous décelons plus vite un changement chez un mâle. Chez une femelle, la joue est l’endroit où le caractère porteur peut le mieux se manifester, et plus clairement dans la zone parotide. Le chapitre ‘porteur’ est encore un livre ouvert où nous pouvons beaucoup expérimenter.
L’hérédité… Jusqu’à présent, nous arrivons maintenant à la partie la plus ardue. J’ai déjà signalé que l’élevage de joues blanches purs n’était pas si simple. Il est vrai que le joues blanches est «aidé» par le joues noires. Sans le joues noires, on n’aurait pas élevé de joues blanches.
Imaginons d’une autre manière simple : Le joues blanches supprime tout ce qui est noir dans les joues et flancs. Cela signifie que le joues blanches supprime le trait de larme chez les normaux et supprime les marques de flancs et de joues chez un joues noires. La couleur du ventre de la mutation de départ remplace ces marques disparues. Le joues blanches change les marques des flancs en un motif ondulé.

De nos résultats d’élevage, nous pouvons conclure ce qui suit : Chaque couple de joues blanches avec joues noires ou l’inverse donne des joues noires et des joues noires porteur joues blanches. Les accouplements de normaux avec des joues blanches donne des normaux. Ces diamants mandarins sont porteurs de joues blanches. Chez certains nous voyons des caractéristiques de porteur joues noires (joues blanches qui masque joues noires).

Diamant mandarin joues blanches 8

Les résultats de nos accouplements montrent que la mutation se transmet de manière autosomale et récessive par rapport aux normaux.
Les résultats montrent aussi que le joues blanches ne fonctionne que sur l’eumélanine dans les dessins des joues et flancs. Chez le joues noires, elle empêche la manifestation du noir dans la joue. Le joues blanches est récessif et donc le facteur doit être présent deux fois pour obtenir des joues blanches. Le joues blanches modifie les dessins de la joue et du flanc, supprime le trait de larme et crée un motif ondulé dans les flancs.
Le joues blanches a une certaine influence sur la barre de poitrine, les blocs de queue ne sont pas modifiés. Nous avons élevé en premier lieu des joues blanches dans la série des joues noires. Nous avons donc pensé d’abord que le joues blanches était caché derrière le joues noires. Qu’entendons-nous par là ? Simplement nous avons dit que le joues blanches ne fonctionne que dans le noir des joues et flancs. Et cela est vrai. Ensuite il s’est avéré que le joues blanches peut fonctionner dans les joues même si la phéomélanine est changée en eumélanine. Et dans quelle mutation cette conversion est-elle complétement terminée ? En effet ! Dans le joues noires.
Quand la joue n’est pas noire le facteur enlève que le trait de l’œil (noir).

Si je résume : Le joues blanches est un inhibiteur empêchant l’eumélanine d’apparaitre dans certaines parties de dessins, notamment le trait de larme, joue et flanc.
Ce facteur est autosomal et récessif. Deux parties de cette phrase sont importantes : inhibiteur et eumélanine. Nous pouvons imaginer le facteur joues blanches comme étant un facteur distinct du facteur joues noires. Il peut être présent chez toutes les variétés de diamant mandarin, mais nous voyons mieux son effet si les joues et les flancs sont noirs. Cela explique que les mâles et les femelles joues blanches sont reconnaissables en regardant les dessins. Et cela explique aussi que le dessin ondulé dans les flancs disparait chez les combinaisons avec joues noires.
Chez un gris normal, le double facteur joues blanches peut être présent. Nous le voyons agir sur le gris (noir) par la disparition du trait de larme et par le dessin ondulé dans les flancs. Le trait de larme est en effet constitué d’eumélanine. La question est alors : « pouvons-nous les appeler Joues blanches ? » Nous parlons beaucoup de facteurs associés chez les diamants mandarins. Ceux-ci ont 9 paires de chromosomes : 8 paires autosomes et 1 paire sexuels. Mais ceci est un peu simpliste. La science nous dit que le diamant mandarin possède autant de paires de chromosomes qu’un poulet. La science divise les chromosomes en macro chromosomes, micro chromosomes et chromosomes sexuels. Un diamant mandarin possède 7 paires de macro, 32 paires de micro et 1 paire de chromosomes sexuels. Il existe donc une grande chance que deux facteurs non-couplés soient re-couplés.

Diamant mandarin joues blanches 9 Diamant mandarin joues blanches 10

Photos: mâle et femelles joues noires porteur joues blanches

6. Conclusion

Le joues blanches est un atout dans le passe-temps à plusieurs niveaux: Combiné au joues noires, vous obtenez des diamants mandarins avec des joues et flancs blancs: bien comme nouveauté dans les expos. Combiné avec des normaux, vous obtenez des diamants mandarins avec un beau dessin ondulé dans les flancs. La combinaison avec d’autres mutations est un grand terrain de jeux pour des éleveurs expérimentés. Les éleveurs se concentrant sur le standard peuvent s’inspirer de l’évolution que le face noire (Black-face) a connu et amener le joues blanches vers des oiseaux de classe.
Nous pouvons dire que le joues blanches représente un nouveau chapitre inexploré dans notre passe-temps.
Les oiseaux de Wessel gardent des joues tricolores. Ceci sera selon moi le prochain chapitre de notre histoire des diamants mandarins.

Je remercie Paul, Jan et Wessel pour leur passion et leur implication. On vient de passer un an de plus d’expérimentations. Les résultats de cette année nous donnent l’impression que deux facteurs se trouvent à la base de la joues blanches. L’histoire ne touche pas encore sa fin.


Texte et photos : Luk Lievrouw en coopération avec Paul Chabot, Jan Van Looy et Wessel Vermeulen.

Belgische Zebravinken Club

 

Envoyer un commentaire à l'auteur

Mutation joues blanches