Génétique

  • Génétique du diamant mandarin : Mode d'emploi

    1. Introduction

    L’élevage et la présentation en concours des diamants mandarins a pris ces quinze dernières années un essor considérable. Pour améliorer la taille des nouvelles mutations, les éleveurs ont de plus recours aux oiseaux classiques « porteurs » .
    Certains parviennent à combiner plusieurs mutations. Tout cela a rendu indispensable la connaissance d’un minimum de génétique appliquée. C’est ce minimum que je voudrais présenter aux éleveurs débutants.
    Il ne s’agit pas d’un cours complet de génétique, mais la simple présentation de la méthode que j’utilise précédée de quelques notions élémentaires.

    2. Le diamant mandarin et ses mutations

    Un diamant mandarin possède un certain nombre de caractères visibles (taille, forme, dessins, couleur, sexe) qui constituent son phénotype. Il peut avoir, en plus d’autres caractères non exprimés (on dit qu’il est porteur).L’ensemble des caractères, exprimés ou non, s’appelle le génotype.

    Un jeune diamant mandarin est issu d’une cellule - œuf, résultat de la fusion du noyau d’un spermatozoïde du père et du noyau de l’ovule de la femelle. Le programme génétique de l’oiseau s’y trouve déjà : Une suite de divisions cellulaires et d’informations codée déclenchera (ou non) l’apparition des caractères. L’information codée est portée par des gènes situés sur de longs filaments contenus dans le noyau : Les chromosomes.
    Tous les chromosomes vont par paire : chaque chromosome a donc son homologue.

    Il existe deux catégories de chromosomes :

    - Les chromosomes sexuels :
    • XX chez le mâle
    • XY chez la femelle

    - Les chromosomes autosomes.

    Le diamant mandarin gris vivant en Australie est à l’origine de tous nos diamants mandarins d’élevage. Il possède tout un ensemble de gènes répartis dans ses chromosomes.
    Chaque fois qu’une mutation nouvelle est apparue, c’est qu’il y a eu modification d’un gène d’origine (et qu’elle s’est avérée héréditaire). Le gène d'origine et le gène muté sont situés au même endroit appelé locus sur chacun des chromosomes homologues.
    Les deux gènes sont des allèles.

    Genetique du diamant mandarin 1

    Un oiseau est pur (homozygote) quand tous ses allèles portent des informations identiques.
    Un oiseau est hétérozygote quand au moins une paire d’allèles porte des informations différentes relatives au même caractère.

    On connaît actuellement une vingtaine de mutations différentes du diamant mandarin gris.

    Lire la suite

  • Transmission génétique des caractéristiques physiques

    Si on pose lors d'une réunion d'amateurs de diamants mandarins une questions sur la généalogie du masqué, du pastel, ou d'un joues noires, on es certain de recevoir la bonne réponse.
    Mais si on pose la question sur la généalogie sur le format (taille), la forme de la tête ou la longueur du bec, les réponses seront multiples et différentes.
    Certains diront intermédiaires, d'autres dominants, etc.

    Néanmoins ces caractéristiques suivent les Lois de Mendel. Beaucoup d'éleveur ne croient pas cette explication, mais elle est vraie. Il semble que les lois ne se comportent plus d'une façon stricte comme pour les mutations de couleurs. Une variation plus large au niveau du format (taille), forme de la tête, etc... semble normal.

    Law of independent assortment

    Dans la nature, on trouve chez les diamant mandarins la même variation dans le format. Et, dans le processus de domestication, cette différence dans la variation à augmenté. Nos diamants mandarins cultivés sont en moyenne deux centimètre plus large que leurs ancêtres dans la nature.
    Dans les articles, on préconise toujours une sélection dure au niveau du format et du modèle en tenant compte des différences entre les parties comme la tête, le corps, etc.

    Mais le format et le modèle sont dirigés par la généalogie. Les formes du corps sont dirigées par des facteurs.
    La question qui se pose est : Existe-t-il une relation entre les différents facteurs qui dirige le format, le modèle, la forme de la tête et du bec ?

    Lire la suite

  • Comment créer une souche suivant ses objectifs

    1. Définir ses objectifs

    Tout d'abord, il faut selon moi cibler et cerner ses objectifs : Choix de ou des mutations à sélectionner, études des caractéristiques de ou des mutation(s) choisie(s), connaissance du type de transmission génétique, se créer un réseau d'éleveur susceptible de travailler sur des objectifs similaires pour avoir des sujets de départs. Les éleveurs devront avoir confiance en votre projet et votre perspicacité. Ils seront également soucieux du devenir de leurs oiseaux cédés.
    Conditions indispensables pour ensuite commencer la construction d'une souche et débuter une sélection afin de tendre vers vos objectifs définis comme tout projet.

    Enfin, définissez votre idée de l'oiseau que vous souhaitez obtenir. Sans oublier les caractéristiques de la mutation ou combinaison dans laquelle ou lesquelles vous vous projetez.

    2. Conseils pour débuter

    Choisissez les diamants mandarins de départ avec le moins de défauts possibles. Assurez-vous surtout de ne pas commencer avec des oiseaux ayant un génotype incertain.
    Exemple : Si vous avez comme projet de construire une souche de gris, vérifiez s'ils ne seraient pas porteur de mutation à hérédité récessive (comme poitrine noire, joues noires).

    Questionnez l'éleveur vous cédant vos premiers spécimens, demandez à voir les parents pour être mieux fixé. Observez les différentes qualités et points à améliorer de chacun en ayant en tête le diamant mandarin que vous souhaitez atteindre.
    Observez l’harmonie et l'ensemble des oiseaux de l’éleveur, une homogénéité vous fera apparaître un bon travail de l’éleveur.

    3. Qu'est-ce qu'une souche

    Il faut se représenter la souche d'un arbre, son tronc et ses branches. Composés d'ascendants, de descendants, sœurs, frères, etc. Différentes méthodes existent selon le type de transmission génétique de la mutation ou combinaison élevé pour faire progresser une souche.

    Comment creer une souche suivant ses objectifs

    Lire la suite

  • Certificat de cession de diamant mandarin

    Conseils d'un éleveur chevronné en crochus :

    "Vous devriez inciter les éleveurs de diamant mandarin à céder les oiseaux avec une fiche de pédigrée, même "maison" avec les indications de couleur phénotypiques, de couleurs portées garanties, de couleurs portées possibles.... Et les mêmes informations sur les parents.... Et afficher dans votre élevage, en lettre d'or (ou à la peinture) au-dessus des batteries d'élevage "UN OISEAU DE CONCOURS DOIT AVOIR UN PHENOTYPE CARACTERISTIQUE DES MUTATIONS QUI LE COMPOSENT et CONSERVER LE TYPE DU DIAMANT MANDARIN !"

    Afin d'améliorer la traçabilité et de réduire les mauvaises surprises lors d'accouplement, voici à disposition un modèle de certificat de cession de diamant mandarin :


     

    Lire la suite